post

La programmation neuro-linguistique a fait ses preuves dans de nombreux domaines. Elle est également utilisée dans l’enseignement. Les détails.

La programmation neuro-linguistique peut aussi être utilisée pour l’éducation des enfants. Il existe justement une pédagogie PNL qui se base sur trois aspects, à savoir les attitudes face à l’effort et les relations, l’estime de soi et enfin les stratégie mentales d’apprentissage. Avec la pédagogie PNL, l’aspect relationnel est important. On apprend alors à l’enfant d’accepter les autres enfants dans leur différence et d’être plus souple envers ses croyances, qui pourraient justement bloquer certaines situations.

Pour l’utilisation de la pédagogie PNL, il faut utiliser plusieurs démarches dont l’une consiste à la mise en place de méta-programmes. Il faut aussi se servir d’une démarche basée sur la modélisation d’une stratégie adaptée réellement à l’apprenant lorsqu’il étudie. La dernière démarche consiste à modéliser des techniques d’apprentissage que des élèves excellents utilisent et de les transmettre ensuite à des élèves en difficulté dans le cadre d’utilisation de meilleures pratiques.

Pour transmettre la pédagogie PNL, les praticiens peuvent aussi avoir recours au modèle de canaux sensoriels privilégiés. Dans ce contexte, l’enseignant doit exploiter le canal perceptif le plus privilégie de son apprenant. Autrement dit, il fait travailler ses sens, cette méthode se rapproche plus ou moins de la méthode multisensorielle. Ceci étant, c’est une technique qui est plutôt figée dans la mesure où certains apprenants peuvent être visuels, d’autres auditifs. Dans ce cas-là, seul l’un des sens sera exploité alors qu’il est possible d’exploiter deux ou trois en même temps par exemple.

Pour enseigner la pédagogie PNL, d’autres praticiens vont d’abord dans un premier temps faire des échanges avec l’enfant afin d’observer quelle est la technique qu’il applique dans les domaines où il a de bonnes notes. Se basant sur cette analyse, il va alors aider l’enfant à prendre conscience de ses propres processus cognitifs. L’avantage avec cette méthode c’est le respect du rythme de l’élève. Toutefois, c’est une méthode qui pourrait limiter les apprentissages futurs. Il existe aussi d’autres méthodes, comme celle qui se base sur la capacité de mémorisation de l’enfant par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *